15 décembre 2018
 


Description du projet Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
01-05-2008

 

Le comité de planification communautaire de Sudbury 

Premières étapes en vue de la préparation d'une planification pour la francophonie de la région du Grand Sudbury

Sudbury, le 15 mai 2009 - Les échanges intersectoriels amorcés lors des États généraux de la francophonie du Grand Sudbury de 2008 se poursuivent aujourd'hui au sein du nouveau Comité de planification communautaire.

Créé en février 2009 et connu à l'origine sous l'appellation de Comité des suivis, le Comité de planification communautaire réunit des représentantes et des représentants de l'ACFO du Grand Sudbury, du Réseau de développement économique et d'employabilité (RDÉE), de la Ville du Grand Sudbury, ainsi que des huit tables sectorielles mises sur pied pour les États généraux : arts, culture et patrimoine ; économie ; justice ; éducation ; santé ; immigration ; services communautaires ; services sociaux.  Le Comité de planification communautaire est présidé de façon intérimaire par M. Jacques Michaud.

En tenant compte de la vision globale adoptée lors des États généraux des 28 et 29 novembre 2008 (La région du Grand Sudbury célèbre son caractère francophone unique. Celui-ci repose sur la vitalité sociale, culturelle et économique des francophones.), le Comité de planification communautaire s'est doté du rôle et du mandat suivants :

  • Établir un plan stratégique communautaire.
  • Élaborer un plan d'action en concertation avec les secteurs tout en poursuivant la vision communautaire.
  • Assurer les ressources nécessaires à la réalisation des suivis des États généraux.
  • Exercer un leadership inclusif autour des enjeux d'un intérêt commun à tous les secteurs.
  • Initier des projets rassembleurs intersectoriels.
  • Favoriser des échanges entre les différents secteurs.
  • Faciliter la concertation intrasectorielle et intersectorielle amorcée au sein de la communauté francophone.
  • Assurer le suivi continu des progrès et des défis afin de réaliser un processus évolutif, inclusif, concerté et transparent.

« Les États généraux ont mené à la création d'un réseau intersectoriel qui rassemble les membres de la communauté francophone, explique la porte-parole du Comité de planification communautaire, France Bélanger-Houle. Nous nous sommes dotés d'une vision commune et entendons travailler à l'enrichissement de la communauté francophone, et ce, au profit de l'ensemble de la population de la région du Grand Sudbury. »

Pendant que le Comité de planification communautaire maintient ses rencontres mensuelles, plusieurs tables ont choisi de poursuivre leurs travaux afin de mettre en œuvre les actions discutées au cours des États généraux, tandis que d'autres envisagent des processus qui leur permettront d'en faire autant.

« Maintenant que nous avons un mandat et avons déterminé comment nous comptons travailler ensemble, nous allons nous pencher sur les moyens requis pour entreprendre la planification communautaire, souligne Mme Bélanger-Houle. Pour ce faire, nous allons poursuivre nos échanges intersectoriels, déterminer des orientations communes à l'ensemble des secteurs et inviter d'autres groupes, absents des États généraux, à se joindre à nous. »

D'ici l'amorce de cet exercice de planification communautaire, les personnes intéressées peuvent télécharger les diverses parties du rapport final des États généraux de la francophonie du Grand Sudbury à partir de la section «dernières nouvelles de ce site (à droite). 

Rappelons que les États généraux de la francophonie du Grand Sudbury avaient pour but de dégager une vision d'avenir et de lancer une démarche de planification et de concertation réunissant tous les secteurs de la communauté.  Au total, 170 personnes ont participé aux consultations en provenance des secteurs des arts, de la culture et du patrimoine, de l'économie, de l'éducation, de l'immigration, de la justice, de la santé, des services communautaires et des services sociaux.  Elles y ont investi environ 2 000 heures de rencontres au cours de 2008. Puis, quelque 150 personnes étaient présentes à la grande assemblée des États généraux en novembre 2008.

-30-

Renseignements :
Denis Bertrand

Responsable intérimaire des communications pour le Comité   de  planification communautaire

(705) 673-7385

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir  

Dernière mise à jour : ( 21-09-2015 )